Atiq Rahimi

Ecrivain

Réfugié afghan de 1985 à 1996

Atiq Rahimi est né le 26 février 1962 à Kaboul, dans une famille très attachée à la littérature classique perse. Lui-même commence à écrire des poésies à l’âge de douze ans. Il fait ses études au lycée franco-afghan Estiqlal de Kaboul lors de l’invasion soviétique de l’Afghanistan, le 25 décembre 1979. Il participe avec son père aux manifestations de mécontentement et est emprisonné avec lui pendant dix-neuf jours par le nouveau régime mis en place le 27 décembre. Après sa libération il est sous surveillance et menacé.

Il quitte son pays le 7 décembre 1984, avec sa jeune épouse, marchant neuf jours jusqu’au Pakistan. Arrivé en France en mars 1985, il est reconnu réfugié par l’Ofpra. Hébergé dans un centre d'accueil pour réfugiés, dans l'Eure, à Gaillon, il décide de poursuivre ses études supérieures. Il soutient une thèse de communication audiovisuelle à la Sorbonne et travaille dans la réalisation de documentaires.

C’est la prise de pouvoir par les Talibans en 1996, l’année de sa naturalisation, qui le décide à écrire sur son pays. Il publie ainsi Terre et Cendres (POL) puis Les mille maisons du rêve et de la terreur, dans lequel il retrace son exode à travers l’Afghanistan. Son quatrième roman Syngué Sabour. Pierre de patience, écrit directement en français, obtient le prix Goncourt 2008. Un Dostoïevski en terre musulmane est son dernier roman.

Atiq Rahimi continue à travailler pour le cinéma. Il a ainsi adapté pour le grand écran ses deux romans Terre et cendres et Syngué Sabour. Pierre de patience. Engagé en faveur de la paix et de la tolérance, il a participé à la soirée de soutien à Charlie Hebdo et à toutes les victimes des attentats de janvier 2015 à Paris organisée par Radio France et France Télévisions, avec le ministère de la Culture et de la Communication où il a déclaré « J'ai une religion personnelle. Je suis bouddhiste parce que j'ai conscience de ma faiblesse, je suis chrétien parce que j'avoue ma faiblesse, je suis musulman parce que je combats ma faiblesse. Et je suis Charlie si Dieu est tout-puissant. »

Plan du site