Henri Verneuil

Cinéaste

Réfugié arménien de Turquie de 1923 à 1949

 

Il est né Achod Malakian le 15 octobre 1920 à Rodosto (actuellement Tekirdag, Turquie) dans la région de Marmara. Il débarque à Marseille en 1924, à l’âge de quatre ans, avec sa famille. Ils avaient, comme près de 600.000 Arméniens, fuit le génocide déclenche en 1915.

Placé sous la protection de l’Office des réfugiés arméniens de Marseille, Achod Malakian décide de devenir ingénieur mécanicien de la Marine militaire et parvient au diplôme de l’Ecole navale des Arts et métiers d’Aix en Provence. Mais, très vite, il se tourne vers le journalisme, la critique de cinéma au Petit Marseillais. Cela l’amène dans les studios, il devient l’assistant de Robert Vernay et commence à tourner.

 

Il réalise sous le nom d’Henri Verneuil une série de courts-métrages, avant de signer son premier contrat pour un long métrage le 20 novembre 1950. Ce sera avec Fernandel pour La table aux crevés, adaptation d’un roman de Marcel Aymé. Fernandel devient son acteur fétiche avec des grands succès comme Le mouton à cinq pattes (1954) et surtout La Vache et le Prisonnier (1959). Henri Verneuil confie ensuite l’écriture des dialogues à Michel Audiard et tourne avec de grands acteurs français comme Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Alain Delon. C’est avec Mélodie en sous-sol qu’Henri Verneuil atteint une renommée internationale. Ses films, plus de trente-cinq au total, sont d’immenses succès publics.

 

Henri Verneuil reçoit de nombreuses récompenses comme le Grand Prix de l'Académie du Cinéma, un Grand Prix pour l'ensemble de son œuvre décerné par l'Académie française et, en 1996, un César d'Honneur. Nommé à l’Académie des Beaux Arts, Verneuil qualifie cet événement de « dernière page d'une modeste histoire d'intégration ». Ses deux derniers films Mayrig et 588 rue Paradis (1991) sont tirés de ses romans autobiographiques dans lesquels il rend hommage à sa mère, à qui il donne les traits de Claudia Cardinale.

 

Henri Verneuil est décédé le 11 janvier 2001. Il était commandeur de la Légion d'honneur et chevalier des Arts et Lettres.

 

Plan du site