Maria Casarès

Actrice

Réfugiée espagnole de 1936 à 1979

 

Elle est née Maria Victoria Casarès Perez à La Corogne, en Galice, le 21 novembre 1922. Son, père Santiago Casarès Quiroga, est Premier ministre du gouvernement du Front populaire au moment du coup d’Etat du 17 juillet 1936. Le père de Maria combat sur le front de Guadarrama, tandis qu’elle quitte l’Espagne pour la France avec sa mère, arrivant à Paris le 20 novembre 1936.

Maria Casarès, qui avait commencé à faire du théâtre en Espagne, poursuit sa passion en France et, après avoir surmonté les difficultés de la langue, intègre la Comédie-Française avant de rejoindre Jean Vilar au Théâtre national populaire. Elle qui disait « Quand on parle de l’exil on ne parle pas assez de patrie. L’exil c’est cela, perdre sa patrie », se présentait ainsi :

Mon nom est Maria Casarès. Je suis née en novembre 1942 au Théâtre des Mathurins. J'ai été élevée sous la tutelle de Marcel Herrand et Jean Marchat. Ma patrie est le théâtre.

 

Maria Casarès est l'une des plus grandes comédiennes françaises de la seconde moitié du XXe siècle. Elle a de plus tourné dans une vingtaine de films, notamment Les Enfants du paradis. Maria Casarès obtient le Molière en 1989, pour son rôle dans Hécube d'Euripide, mis en scène par Bernard Sobel.

Elle est décédée le 22 novembre 1996. Elle était Chevalier de la Légion d'honneur et Commandeur des Arts et lettres. Elle a raconté sa vie d’exilée dans Résidente privilégiée (Fayard, 1980), "dédié à toutes les personnes déplacées".

Maria Casarès, sans descendance, a fait don à la commune d'Alloue de son Domaine de La Vergne situé sur la rive droite de la Charente. Le lieu est depuis un lieu de rencontre et de résidence dédié à l’art du comédien ayant pris le nom de « La Maison du Comédien Maria Casarès ».

 

www.lamaisonducomedien.fr

 


 

 

 

 

Plan du site