Hoang Mai Nguyen-Ton Nu

Linguiste

Réfugiée vietnamienne de 1975 à 1977 

 

Hoàng-Mai Tôn Nu est née le 22 novembre 1956 à Nha Trang (Sud Vietnam). Issus de lignées respectives de grands mandarins mais tous deux formés à la française, ses parents travaillent dans des entreprises françaises et inscrivent leur fille au Collège Français de la ville. Elle poursuit ses études et se rend en France avec l’une de ses sœurs pour y faire ses études universitaires avant la chute de Saïgon d’avril 1975 qui amène les communistes au pouvoir.

Hoàng-Mai renonce à son retour, la famille étant considérée comme ennemie du nouveau régime. Le 16 Septembre 1981, sous couvert d’un laissez-passer provisoire pour la  Belgique obtenu grâce à un proche, la mère de Hoàng-Mai quitte le Vietnam avec son autre sœur. Son père décède juste avant le départ.

Hoàng Mai, réfugiée en France, décroche un diplôme de linguiste. Spécialisée en langue vietnamienne,  elle exerce au lycée Louis-le-Grand à Paris. Avec les élèves  des cours de vietnamien du lycée, elle fonde, en 1984, Thư Viện Diên Hồng  (Bibliothèque Diên Hồng)  qui a pour vocation première de préserver et de perdurer la culture et la liberté sud-vietnamienne à travers les livres édités au Vietnam du Sud avant 1975 et ré-édités à l'étranger après 1975 puis en 1994, l’association Ecole sauvage qui a pour but de construire une chaine de solidarité entre les jeunes en France et au Vietnam, en mettant en œuvre une stratégie d’alphabétisation et un enseignement en cycle primaire pour contribuer au développement du Vietnam.  L'Ecole sauvage cherche aussi à promouvoir les échanges franco-vietnamiens, que ce soit par des manifestations culturelles ou par une offre complète de cours de vietnamien dispensés à Paris, aussi bien pour les étudiants que pour les débutants.

Depuis 2003, parallèlement au vietnamien, Hoàng Mai enseigne le Français Langue Etrangère au Lycée Jean de la Fontaine et forme des lycéens étrangers des classes d'accueil à la maîtrise de la langue, de la culture et de la littérature comme aux valeurs laïques et républicaines françaises.

Hoàng Mai publie en 1994  Luyện thi tú tài, un recueil d’analyse littéraire sur des extraits de textes destiné aux futurs bacheliers. En 1998, elle élabore une méthode d’apprentissage du vietnamien, Parlons  vietnamien, langue et culture (Ed. L’Harmattan) qui s’impose rapidement comme un ouvrage de référence dans le domaine.

Plan du site